Magazine des Femmes
21/05/2019

Actu

 

Corine Barande-Barbe : « C’est un métier de femmes que certains hommes font très bien »

30-03-2016
Visites 899 personnes intéressées
Actu Actu Corine Barande-Barbe : « C’est un métier de femmes que certains hommes font très bien »
À six ans, la première fois où j’ai vu un cheval, j’ai dit « je veux vivre avec eux ». Plus tard, je suis entrée dans le métier : je n’avais pas les moyens d’être seulement propriétaire.

En tant que femme, avez-vous été acceptée facilement par ce milieu principalement masculin ?

Ils étaient sceptiques au début, j’ai mis un an avant d’avoir ma licence, car elles étaient données au compte-gouttes aux femmes. J’ai eu de la chance d’avoir des bons chevaux dont personne ne voulait. Comme je le dis souvent « il y a celui qui voit la chance et qui tente le coup, et celui qui la voit mais ne tente rien ».

Les femmes sont-elles des entraîneurs comme les autres ?

C’est un métier de femmes que certains hommes font très bien. On est moins de 10 % de femmes aujourd’hui. Beaucoup travaillent dans l’entreprise de leur mari et restent très présentes. Les femmes adorent les chevaux et les chevaux adorent les femmes ; c’est parce que femmes n’imposent pas, elles proposent.

Les chevaux savent-ils distinguer une femme d’un homme ?

Tout animal identifie le sexe des personnes. Ils sont moins inquiets face à une femme qu’à un homme. Les hommes sont un peu plus autoritaires, ils veulent commander. Les chevaux ne sont pas des prédateurs, ils sont des proies. Ils évaluent en permanence le danger. Ils sont rapides pour pouvoir se sauver. Il sont comme des miroirs : si vous êtes agressifs, ils le seront ; si vous êtes câlins, pareil. Il faut être ferme mais pas agressif.
Lire tout l'article »
Commentaires